Archives de la catégorie Dar Tifl

Remise des diplômes aux éducateurs.

IMG_1048

Après 3 ans de formation, les éducateurs, suivant la formation « éducateur artistique » dispensée par la Fondation Janelly et Jean-René Fourtou, ont reçu leur certificat de formation le lundi 27 mars 2017.

Séquence émotion pour chacun avec les vidéos les présentant.

Séquence art avec les présentations théâtre, sport et musique

Séquence rires avec les intermèdes artistiques

Séquence officielle et solennelle lors de la remise des diplômes.

Les responsables des associations Sidi Belabbas (Dar Tifl), Malaika et Fiers et Forts et leurs équipes pédagogiques, étaient là pour féliciter et encourager ces éducateurs.

Et comme toujours quand la joie est partagée, tout finit par des chansons avec la participation des familles et des invités.

Une belle soirée où l’équipe artistique et pédagogique de la Fondation a donné le ton.

L’ESAV, partenaire de la Fondation,, a permis de faire de cette soirée une vraie fête par son soutien et son aide technique.

Poème de Khalil Gibran

Lu par Mr Taha en français et arabe…

L’Amour

Lorsque l’amour vous fait signe suivez-le,
Bien que ses chemins soient escarpés et sinueux.
Et quand ses ailes vous étreignent, épanchez-vous en lui,
En dépit de l’épée cachée dans son plumage qui pourrait vous blesser.
Et dès lors qu’il vous adresse la parole, croyez en lui,
Même si sa voix fracasse vos rêves, comme le vent du nord saccage les jardins.
Car comme l’amour vous coiffe d’une couronne, il peut aussi vous clouer sur une croix.
Et de même qu’il vous invite à croître, il vous incite à vous ébrancher.
Autant il s’élève au plus haut de vous-même et caresse les plus tendres de vos branches qui frémissent dans le soleil,
Autant cherche-t-il à s’enfoncer au plus profond de vos racines et à les ébranler dans leurs attaches à la terre.
Pareilles à des brassées de blé, il vous ramasse et vous enlace.
Il vous bat au fléau pour vous mettre à nu.
Il vous passe au tamis pour vous libérer de votre balle.
Il vous moud jusqu’à la blancheur.
Et il vous pétrit au point de vous assouplir.
Puis il vous livre à son feu vénéré, afin que vous deveniez pain sacré pour le saint festin de Dieu.
Voilà tout ce que l’amour fera en vous afin que vous puissiez déceler les secrets de votre coeur et devenir ainsi un fragment du cœur de la Vie.
Mais si dans votre crainte vous ne recherchiez que la paix et le plaisir de l’amour,
Alors il serait préférable pour vous de couvrir votre nudité, de quitter l’aire de battage de l’amour,
Et de vous retirer vers un monde sans saisons,
Où vous pourrez rire sans laisser jaillir tous les éclats de votre rire,
Où vous pourrez pleurer sans jamais libérer toute l’amertume de vos larmes.
L’amour ne donne rien que lui-même et ne prend rien que lui-même.
Il ne peut posséder et ne peux être possédé.
Car l’amour suffit à l’amour.
Lorsque vous aimez, ne dites pas : « Dieu est dans mon cœur. »
Dites plutôt : « Je suis dans le cœur de Dieu. »
Et ne croyez pas que vous puissiez diriger le cours de l’amour.
Car si l’amour vous trouve digne, lui-même guidera votre cœur.
L’amour n’a point d’autre désir que de s’accomplir.
Mais si vous aimez et devez éprouver des désirs, que ceux-ci soient les vôtres :
Fondre en un ruisseau qui chante sa mélodie à la nuit.
Connaître la douleur d’un flot de tendresse.
Être blessé par votre propre perception de l’amour ;
Et laisser couler votre sang volontairement et joyeusement.
Vous réveiller à l’aube avec un cœur ailé et rendre grâce à Dieu pour cette nouvelle journée d’amour.
Vous reposer à midi et méditer sur l’extase de l’amour.
Regagner votre foyer au crépuscule en remerciant le ciel.
Puis vous endormir avec une prière pour l’être aimé en votre cœur et un chant de louange sur vos lèvres.

Khalil Gibran « Le prophète »

retour à « Croyant de foi »

Poème de Khalil Gibran

Lu par Mr Taha   –   Version arabe

إذا المحبة أومت إليكم فاتبعوها,

وإن كانت مسالكها صعبة متحدرة.

إذا ضمتكم بجناحيها فأطيعوها,

وإن جرحكم السيف المستور بين ريشها.

إذا المحبة خاطبتكم فصدقوها,

وإن عطل صوتها أحلامكم وبددها كما تجعل الريح الشمالية البستان قاعاً صفصفاً.

***

لأنه كما أن المحبة تكللكم, فهي أيضا تصلبكم.

وكما تعمل على نموكم, هكذا تعلمكم وتستأصل الفاسد منكم.

وكما ترتفع إلى أعلى شجرة حياتكم فتعانق أغصانها اللطيفة المرتعشة أمام وجه الشمس,

هكذا تنحدر إلى جذورها الملتصقة بالتراب وتهزها في سكينة الليل.

***

المحبة تضمكم إلى قلبها كأغمار حنطة.

المحبة على بيادرها تدرسكم لتظهر عريكم.

المحبة تغربلكم لتحرركم من قشوركم.

المحبة تطحنكم فتجعلكم كالثلج أنقياء.

المحبة تعجنكم بدموعها حتى تلينوا,

ثم تعدكم لنارها المقدسة, لكي تصيروا خبزاً مقدساً يقرّب على مائدة الرب المقدسة.

كل هذا تصنعه بكم لكي تدركوا أسرار قلوبكم, فتصبحوا بهذا الإدراك جزءاً من قلب الحياة.

غير أنكم إذا خفتم, وقصرتم سعيكم على الطمأنينة واللذة في المحبة.

فالأجدر بكم أن تستروا عريكم وتخرجوا من بيدر المحبة إلى العالم البعيد حيثما تضحكون, ولكن ليس كل ضحككم; وتبكون, ولكن ليس كل ما في ماقيكم من الدموع.

المحبة لا تعطي إلا ذاتها, المحبة لا تأخذ إلا من ذاتها.

لا تملك المحبة شيئاً, ولا تريد أن أحد يملكها
أن المحبة مكتفية بالمحبة.

***

أما أنت إذا أحببت فلا تقل: « أن الرب في قلبي », بل قل بالأحرى: « أنا في قلب الرب ».

ولا يخطر لك البتة أنك تستطيع أن تتسلط على مسالك المحبة, لأن المحبة إن رأت فيك استحقاقاً لنعمتها, تتسلط هي على مسالكك.

والمحبة لا رغبة لها إلا في أن تكمل نفسها.

ولكن, إذا أحببت, وكان لا بد من أن تكون لك رغبات خاصة بك, فلتكن هذه رغباتك:

أن تذوب وتكون كجدول متدفق يشنف آذان الليل بأنغامه.

أن تختبر الآلام التي في العطف المتناهي.

أن يجرحك إدراكك الحقيقي للمحبة في حبة قلبك, وأن تنزف دماؤك وأنت راض مغتبط.

أن تنهض عند الفجر بقلب مجنح خفوق, قتؤدي واجب الشكر ملتمساً يوم محبة آخر.

أن تستريح عند الظهيرة وتناخي نفسك بوجد المحبة.

أن تعود إلى منزلك عند المساء شاكراً:

فتنام حينئذ والصلاة لأجل من أحببت تتردد في قلبك, وأنشودة الحمد والثناء مرتسمة على شفتيك

 

Texte Mr Ettajani

 » Mettre des gants »

C’est quoi ? Quoi? Quoi?

C’est pour se préparer au combat, rentrer dans le ring, avoir une médaille quoi!

C’est pour gagner un match, être applaudi dans un combat !

Un coup à droite, un coup à gauche, un coup au centre, c’est quoi, pourquoi?

C’est  tout simplement pour gagner un com-bat, ou pour lutter pour une vie sympa ?

Dis-moi espèce de com-bat, t’as pas honte d’être dans les coups -bas? D’avoir peur et d’oublier ce que tu as de beau en toi?

Quoi, quoi, réveille toi quoi! Pense à changer de combat, et à oser vivre sympa!

Et l’art dans tout ça?

C’est quoi ? Quoi ? quoi?

Oui, l’ami, l’art est aussi un combat mais différent quoi!

Un combat pour gagner la partie contre soi!

Sais- tu que par peur un soi  peut virer vers le sombre, vers la haine, vers le bas !

Oui, oui l’ami, l’art est aussi un  combat, mais différent quoi!

Un combat pour s’élever contre la peur, la haine, et le repli sur soi !

Un combat pour s’élever contre ce qui est mauvais en toi, pour s’élever vers la lumière, l’amour et vivre ensemble quoi!

Faisant confiance dans l’art, dans la culture et  jeter vos gants, mais n’oubliez pas !

Pour vivre ensemble plus sympa, c’est toujours un combat, mais diffèrent quoi!

Publicités

En ce début d’année, l’équipe de la Fondation a rencontré les institutions partenaires pour signer les conventions annuelles.

C’est surtout un moment d’échanges sur les projets, les orientations et un instant privilégié avec les membres des associations avec qui nous travaillons : le centre Malaika pour enfants trisomiques , le centre Trait d’union pour enfants handicapés , le Centre Fiers et Forts pour les enfants en situation précaire et le centre Dar Tifl pour les enfants en situation précaire .

A tous et toutes , nous souhaitons une très bonne année de collaboration, riches en projets.

img_1055

img_1066

img_1078