Archives de la catégorie Fondation Fourtou

Dans le cadre de la collaboration de la Fondation Janelly et Jean René Fourtou avec la Ligue Marocaine pour la Protection de l´Enfance, bureau de Marrakech, nous avons initié un projet ambitieux sur le quartier Sidi Youssef Ben Ali à Marrakech. Afin de prendre en compte les besoins des familles en situation précaire et pour améliorer l’accès à l’éducation et à la formation, facteurs d’intégration et de réussite socioprofessionnelle, nous avons mis en place un projet global, où éducation, culture, art et accompagnement sont accessibles dans un même lieu pour favoriser la prise en charge et l’intégration de ces enfants et jeunes.

Les activités proposées sur l´année scolaire 2019- 2020 sont les suivantes :

  • Des ateliers artistiques permettant aux enfants de découvrir et mettre en valeur leur capacité créatrice, mais aussi de mettre en évidence leur capacité de réussite individuelle ou collective par le biais d’un projet artistique.
  • Des ateliers de français, en partenariat avec l´Institut Français de Marrakech, favorisant non seulement l’apprentissage d’une langue étrangère, mais aussi une ouverture culturelle
  • Des cours de renforcement en maths et français pour favoriser la réussite au baccalauréat et augmenter les compétences des jeunes en cours d´insertion professionnelle. (Partenariat LMPE , IFM et Fondation J et JR Fourtou)

Différentes activités culturelles sont proposées au cours de l´année et pendant les vacances scolaires en partenariat avec l´IFM et l´ESAV Marrakech : ciné – club , spectacle vivant, atelier de cinéma, sorties culturelles , fête d´Achoura….
Le programme au Centre LMPE est bien accueilli dans le quartier.

La mise en place d’une structure ouverte nécessite du temps mais déjà des liens
sont établis avec les écoles, les familles, les institutions.

Un conte Royal 

« Madou[i], tu te souviens la première fois où nous nous sommes rencontrées à Dar El Sadaka tu nous as dit : « il faut des ateliers artistiques pour ces enfants. » et nous l’avons fait ! Et quand Dorine[ii] a repris le flambeau  c’était une évidence pour elle de continuer ces ateliers et de les intégrer  au programme des enfants du Centre de Fiers et forts.

IMG_2188 (1)

Nous avons formés les éducateurs pendant 3ans pour qu’ils apprennent  à utiliser l’art comme  un outil pédagogique, thérapeute. Nous avons organisé et accompagné  ces ateliers. Aussi quand Monsieur Messant[iii] a proposé de faire cette fresque nous avons répondu avec l’enthousiasme qui nous caractérise à la fondation, n’est ce pas Nicole[iv] ? ,soutenu par la famille Fourtou.

Youri[v],  notre formateur et plasticien a  perdu sûrement encore quelques cheveux dans l’accompagnement de ce projet. Il a fallu donner des outils, mettre de la cohérence dans toutes les propositions, organiser, synthétiser, rassembler. Heureusement  notre directeur artistique  a été bien soutenu par Taha[vi] (qui n’hésite pas à ajouter un peu de couleurs ou des accents) et aussi avec la présence , Youssef et Chafik[vii] et les éducateurs de Fiers et forts qui ont accompagné les enfants dans ce projet : Abderrahim, Jamila et Brahim[viii].

img_2198-1.jpg

On a vu des petits princes, des renards, des roses partout, au fusain, en aplat, au pochoir, à l’aquarelle ou acrylique, de toutes les couleurs, il en reste des traces dans le centre sur les murs.

IMG_2191 (1)

Et puis Les enfants sont venus, ici, sur une autre planète, peindre, mettre des étoiles dans leur ciel et sur leurs montagnes ; Ils sont arrivés des petits princes plein la tête et ils ont été reçus comme des rois par toute l’équipe du Royal Mansour.

Le sous-sol est un endroit génial où tout le personnel passe et chacun soutenait de son sourire, d’une caresse dans les cheveux ou de quelques mots ou encore de gâteaux et bonbons mis discrètement dans les poches des enfants. Et de formidables goûters de contes de fées clôturaient ces journées.

IMG_2293 (1)

Les ateliers artistiques, tels que nous les concevons à la Fondation, sont des espaces de création, d’expression, de liberté où les enfants peuvent se construire voir se reconstruire, entourés de leurs éducateurs. Ce sont aussi des espaces de réussite car même si à l’école ce n’est pas toujours facile, au moins dans l’atelier il n’y a pas de jugement, pas de note, pas de perdant, juste le plaisir de faire seul ou collectivement du théâtre, de l’art plastique ou de la musique.

Merci Monsieur Messant pour cette formidable idée et merci Elisabeth[ix] pour ton accueil, ta disponibilité et ta gentillesse.  Nous savons  que l’équipe du Royal Mansour soutient le centre Fiers et Forts comme il soutient  l’association Trait d’Union, et  ce n’est surement pas un hasard si ces 2 institutions  font partie de celles que la Fondation accompagne aussi.

Merci à vous tous  partenaires, collègues, amis,  d’être là pour soutenir ces enfants, le centre Fiers et forts et les actions que nous menons auprès des institutions.

img_2210.jpg

Et félicitations les enfants, vous êtes formidables !

TAHANINA likouli  Attfal ! »

[i] Madou : Dorothea Eijkman Fondatrice du Centre Fiers et Forts à Tamsloht

[ii] Dorine Eijkman Directrice du Centre Fiers et Forts

[iii] Monsieur Messant : Directeur Général du Royal Mansour Marrakech

[iv] Nicole Merhi : Directrice de la Fondation Janelly et Jean-René Fourtou

[v] Jurriën Vanstaen (dit Youri) Formateur et Plasticien- réalisateur artistique de la fresque

[vi] Taha Sabie artiste peintre

[vii] Youssef Aghaghay et Chafik El Laythi animateurs artistiques Fondation J&JR Fourtou

[viii] Abderrahim, Jamila et Brahim éducateurs CFF

[ix] Elisabeth Morrelet Assistante personnelle du Directeur Général Royal Mansour Marrakech

L´Institut de France abrite plus de 200 fondations dont la Fondation Janelly et Jean René Fourtou.

  1. David Teillet , directeur de l´Institut de France ainsi que Mme Maylis Souville du bureau des Fondations, sont venus à la rencontre de nos institutions partenaires.

PHOTO-2019-03-28-19-56-42

Une belle occasion pour les centres Trait d´Union, Malaika et Fiers et Forts de présenter leur travail et leurs équipes ainsi que l´accompagnement fait par la fondation Janelly et Jean René Fourtou depuis 2011.

Notre partenariat s´inscrit notamment au niveau stratégique, gestion et formation du personnel ainsi que la mise en place d´ateliers artistiques pour les enfants prise en charge.

Une rencontre avec Vincent Mellili et Mohcine Kamal autour d´un déjeuner à l´Ecole des Arts Visuels de Marrakech a permis de faire un point sur un des premiers partenariats de la Fondation.

 

PHOTO-2019-03-28-19-43-00

Les professeurs à l’Ecole d’épanouissement de Marrakech
Une fois n’est pas coutume, la Fondation a proposé aux professeurs de l’Institut Français et aux enseignants des écoles primaires du quartier de Sidi Youssef Ben Ali, de retourner sur les bancs de l’école !
En partenariat avec l’Académie et l’école d’épanouissement artistique de Marrakech les professeurs ont pu expérimenter une nouvelle approche d’enseignement où les élèves sont engagés dans leurs apprentissages.
Ils découvrent et expérimentent d’autres modèles pédagogiques reposant sur la
coopération entre élèves et appréhendent les principes de l’apprentissage coopératif.
Ce premier module de formation, animée par Catherine Guillemot, a suscité curiosité et
enthousiasme et a surtout permis aux professeurs de réaliser que les méthodes et outils
proposés étaient directement reproductibles dans leur classe.
Cette formation a réuni 34 professeurs et 4 éducateurs.
Et les prochaines sessions sont attendues par tous.

Jeudi 8 février 2018 :

Une journée de partage d’expériences pour les éducateurs artistiques des institutions partenaires.

A travers une démarche dynamique faite de pratiques artistiques et de jeux participatifs, les éducateurs ont pu exprimer leurs expériences de cet espace d’observation de l’enfant qu’est l’atelier artistique, vérifier leurs capacités à travailler avec des objectifs clairs, mettre en évidence les besoins en formation qu’ils ressentent après quelques mois de travail en autonomie dans les ateliers.

Ces rencontres entre éducateurs de diverses institutions permettent aussi de nourrir la créativité de chacun avec en plus la joie de se retrouver.

Formation FEB 2018-50

Formation FEB 2018-88

Formation FEB 2018-86

Formation FEB 2018-54

Sortie avec les jeunes de Dar Tifl à Sidi Kaouki 9 et 10 septembre 2017

Sculpture Sable Essaouira-80

Comment utiliser au mieux l’argent récolté lors de la vente aux enchères du Souk des Arts 2015 ?

La Fondation rêvait d’offrir aux jeunes de Dar Tifl un moment exceptionnel de joie et de partage autour d’un atelier Art Plastique en plein air.

Et pourquoi pas « Du Land Art sur la plage » ?

Finalement Nourredine à Sidi Kaouki nous a généreusement aidé à mettre en place ce projet pour 16 ados de Dar Tifl .

Gif-poubelle

Et que retenir de ce très beau weekend ?

  • Les échanges sur le milieu marin, l’impact de la pollution des plastiques sur la faune et la flore océaniques et la fragilité de ces écosystèmes,
  • Le plaisir de donner des formes éphémères à d’étranges créatures de sable,
  • La joie de sculpter ensemble, ou individuellement sur une plage magnifique,
  • Les baignades au gré de nos envies,
  • La collecte des déchets avant de rentrer, comme notre participation à la préservation de ce site exceptionnel et encore sauvage,
  • Le coucher de soleil magique après ces activités,
  • La saveur des mets préparés et le bonheur de se retrouver autour de repas copieux.

Cette fin de semaine fut une suite de moments heureux et appréciés de tous.

Et c’est sans aucun doute une bonne façon de démarrer l’année scolaire pour ceux qui ont pu participer…et pour nous tous, le désir de renouveler cette très belle expérience.

Vendredi 19 mai 2017

IMG_2548

Ce vendredi après midi , les jeunes sont venus nombreux à la projection proposée par la Fondation dans le cadre du ciné-club jeunes , en partenariat avec l’ESAV.

Ils se sont émerveillés devant le documentaire « les Saisons » (Jacques Perrin) et ont participé ,activement, au débat animé par le professeur Ait Hammou.

Mais l’après midi ne s’arrêtait pas là, une énorme surprise les attendait :

Monsieur El Azalya, conteur bien connu des marrakchis est venu raconter une impressionnante et longue histoire aux jeunes qui sont restés bouche bée devant tant de talent et d’éloquence.

Un moment que personne ne risque d’oublier et qui relie les jeunes à leur culture locale.

IMG_2594

IMG_2549